Maternité – Congé parental – Absences pour enfant malade – Adoption

Article  38  

En  vigueur  étendu

Un congé de 16 à 28 semaines consécutives selon les dispositions de l’article L. 122-26 du code du travail  sera accordé aux salariées en état de grossesse ; ce congé pourrait être prolongé d’une durée maximum de 6 semaine conformément aux dispositions de l’alinéa 4 de l’article L. 122-26 du code du travail.

Les salariées ayant au moins 12 mois de présence bénéficieront d’une indemnité complémentaire à l’indemnité  journalière de façon à ce qu’elles reçoivent 100 % de leur salaire pendant la totalité de leur congé maternité.

Les salariés ayant au moins 1 an de présence pourront obtenir sous réserve des vérifications d’usage un congé  sans traitement d’une durée de 1 année pour élever leur enfant, avec prolongation maximum légale de 1 année.

Les droits supplémentaires au congé parental sont réglés selon les lois et règlements en vigueur.

Il pourra être accordé au père ou à la mère, sur présentation d’un bulletin médical et sous réserve des  vérifications d’usage, des congés sans traitement pour soigner un enfant malade.

Le congé maternité n’entre pas en compte pour le droit aux indemnités maladie prévues à l’article 37.

Il ne peut entraîner aucune diminution de la durée des congés payés.

Les dispositions relatives à l’adoption sont régies conformément à l’alinéa 6 de l’article L. 122-26 du code du travail.