Par l’excellent @Samuel arie Sitruk

Bonjour,

 

Pas facile de ne pas répondre quand on reçoit ce mail du ROF. J’aime bien pourtant ma léthargie depuis quelques temps, mais quand le culot et l’inconscience rentrent en synergie, cela me démange tellement… Soulevons quelques points, en toute objectivité et indépendance.

 

*« Chères consoeurs et chers confrères,

 

Il y a un an, le syndicat ROF était créé, afin de permettre à notre profession d’avoir une représentation unie et forte, notamment vis-à-vis des pouvoirs publics et des autres acteurs de la filière visuelle. »*

 

Commençons par le début : rien n’a été créé. Ce syndicat est la résultante de syndicats existants, associés aux enseignes qui n’ont fait que nous dévaloriser en chassant les PDM. Donc non, pas de création à l’horizon, mais un empilement de l’existant. Ce qui, en soi, n’a rien de grave, mais il est bon de le dire.

 

*« Durant les deux prochaines années, au-delà du 100% Santé, c’est l’avenir de notre métier pour les 15 prochaines années qui va se jouer. »*

 

Très grave d’avoir signé un accord sous la pression, engageant les 15 prochaines années de la profession, des dizaines de milliers d’individus, patrons ou salariés.

 

*« L’enjeu n’est plus de défendre tel ou tel intérêt catégoriel, mais de défendre, que nous soyons indépendants ou sous enseignes, l’intérêt de notre profession ! »*

 

Peut-on m’expliquer aujourd’hui où les intérêts des enseignes et des indépendants convergent. Nous voyons depuis maintenant une bonne décennie l’attitude des premières, en particulier les arrangements avec les réseaux de soins. Qui doute de attitude lors des appels d’offres de 2020 ? « Faire rentrer le client » est la doctrine. Coûte que coûte.

 

*« Le ROF est votre syndicat, celui de tous les opticiens, dans lequel le pouvoir vous appartient avec une réelle place assurée aux opticiens indépendants et à leurs associations. Si vous voulez décider de votre avenir, adhérez au ROF pour mener les combats à venir ! »*

 

Il existe deux syndicats, le ROF bénéficie d’une quantité d’adhésions automatiques. Un autre, la FNOF, où l’adhésion est 100 % volontaire. Pourquoi aller à la pêche alors que l’essentiel des adhérents est acquis, et vous permet de vous présenter comme le premier syndicat d’opticiens ?

 

*« Dès sa création en 2018, le ROF vous a défendu face à la réforme du 100% Santé, qui consistait au départ à porter à 3 ans la fréquence de remboursement des équipements, à créer un panier 100% santé à 50 euros pour les unifocaux et 100 euros pour les progressifs. »*

 

Ah non, pas ça, par pitié ! Le ROF a cédé ! Vous ne pouvez pas expliquer cet accord comme cela ! Que ce soit clair : rendre l’équipement optique accessible pourrait être une bonne chose, et c’est une bonne chose., bien que ce soit déjà le cas (CMU, AME pour les enfants, forfaits). Mais le faire sans sécuriser le marché libre est une faute qui sera désormais votre tâche originelle. Et je ne peux qu’y voir une manœuvre des enseignes, qui n’ont jamais réussi à se débarrasser des indépendants à la loyale.

 

C’est le principe d’une négociation : vous intimider, vous proposer l’inacceptable afin d’arriver à quelque chose de médian. Seriez-vous des enfants de chœur ?

 

*« Je suis persuadé que face aux pouvoirs publics et aux OCAM, la division et la désunion entre les 3 syndicats d’opticiens qui existaient auparavant aurait donné lieu à une réforme aux effets catastrophiques que le ROF, fort de votre soutien, a su éviter. »*

 

Avec le maintien des remboursements différenciés ?

 

*« (…) A la possibilité d’un marché entièrement aux mains des OCAM et des réseaux de soins (…) »*

 

Je répète : avec le maintien des remboursements différenciés ?

 

*« Avec l’étude économique réalisée par Xerfi pour le ROF, nous avons estimé de manière précise l’impact qu’aura le 100% Santé sur notre activité économique, à savoir une baisse de nos résultats financiers. » *

 

Deux choses : payer une étude d’impact après signature est irresponsable. Quant aux conclusions, elles enfoncent des portes ouvertes, et je m’interroge sur le prix payé pour cela. Je vous l’aurais fait gratos, ainsi que tous les administrateurs des Pigeons.

 

*« Le premier chantier de l’année 2019 sera celui du fonctionnement du futur marché libre. (…) • La suppression du remboursement différencié dans les réseaux de soins. »*

 

Avec Ferrand au perchoir ? Êtes-vous sérieux ? On a vu l’attitude de la ministre lors de l’amendement déposé au Sénat. On a vu aussi les réponses délirantes du ministère affirmant que les remboursements différenciés n’empêchent pas l’opticien d’exercer. Un conseil : arrêtez d’y croire : ce problème était le préalable à toute signature. Vous nous avez planté.

 

*« Le deuxième chantier concernera le fonctionnement des réseaux de soins, (…) avec le 100% Santé, remet en cause leur pertinence. (…) Le projet que défendra le ROF est de garantir à chaque opticien une iso concurrence entre le réseau de soins et le hors réseau. »*

 

Évidemment, le curseur s’est déplacé pour les réseaux. Comment ne pas l’avoir déduit avant ? Avec le maintien du RD, ils deviennent les maîtres du jeu du marché supposé libre. S’en rendre compte après coup est juste incroyable, pour des dirigeants de syndicats !

 

*« Le troisième chantier de 2019 est majeur, et transformera notre métier pour les 15 à 20 prochaines années. (…) Le projet que le ROF porte, c’est un opticien professionnel de santé qui demain continuera à délivrer des équipements correcteurs tout en menant des actions santé (prévention, dépistage, suivi de pathologies …). « *

 

Avec une réfraction variant de 0,05€ à 10€ TTC, nous voilà bien avancés. Il en faudra, du volume ! Nous savons que le but des réseaux est de nous enlever la marge sur les lunettes, la remplaçant par des prestations où nous serons payés comme des mendiants. La frustration de certains directeurs de réseaux fait merveille, et nous met plus bas que terre.

 

(…)Les campagnes de dénigrement cesseront en grande partie quand nous aurons réglé par nous-mêmes le cas des mauvaises pratiques éthiques. (…)

 

Vous avez remarqué qu’elles ont cessé ? Et depuis quand ? Depuis que les opticiens ont massacré la page UFC suite au «comparateur ». Il suffisait que la profession se mobilise, il a suffi d’une fois !

 

*« Que vous soyez indépendants ou sous enseigne, le ROF est votre maison commune »*

 

Pouvez-vous assurer solennellement les opticiens que les enseignes donneront ordre de ne pas répondre aux appels d’offres si les remboursements différenciés persistent ? Elles font partie de la constitution du ROF, seront-elles cohérentes? Et quel est votre pouvoir dans le cas contraire ?

 

Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *